fbpx

Tess! Sérieux! Ton questionnement me perturbe!

Tess a posé 3 questions à ‘Nel. Il a répondu aux 2 premières mais il devait réfléchir à la 3ème. Ce n’est pas facile de répondre à un questionnement qui nous met en face de nos responsabilités mais qui surtout nous fait réfléchir sur nous, nos propres envies ou notre propre vision des choses. On est plus dans le questionnement sur ce qui peut nous arriver, sur la conséquence de nos choix mais très peu sur nous. Qu’est-ce qui nous motive? Qu’est-ce que l’on veut réellement? Qu’est-ce qui nous ferait plaisir? Qu’est-ce que l’on peut faire pour être satisfait?

Crédit : Plateforme Vr

Tess : « Bonjour ‘Nel! Comment vas tu aujourd’hui? ».
‘Nel : « Bonjour Tess! Je vais très bien! Et toi comment vas-tu? Je suppose qu’on continue la conversation qu’on a commencé hier? ».
Tess : « Je vais très bien aussi, merci. Oui, nous allons continuer la conversation d’hier. Est-ce que tu as la réponse à la 3ème question? ».
‘Nel : « Euh….Avant de te donner ma réponse, j’ai fait des recherches sur la définition du manager et je n’ai pas trouvé une définition mais plusieurs! Pas facile de s’y retrouver. »
Tess : « L’essentiel est que tu aies ta propre définition du manager. Le plus important est que tu saches ce que, toi, tu veux apporter à ton équipe en tant que manager. A partir du moment où tu sais ce que tu veux et surtout comment tu veux l’être, alors tu pourras définir des objectifs et des plans d’actions pour y arriver. ».

Crédit : www.emeline-graphisme.fr

‘Nel : « Donc ce qui est important pour moi c’est de savoir comment je me vois comme manager pour mettre les actions en place pour y arriver, c’est ça? ».
Tess : « C’est exactement ça! Donc qu’est-ce que tu veux apporter à ton équipe en tant que manager? ».
‘Nel : « J’aimerai leur apporter de la sérénité, du bien-être, de la motivation. J’aimerai qu’ils soient bien, qu’il y ait une bonne dynamique, que chaque membre de l’équipe soit satisfait de son travail à la fin de la journée. Et que tout cela se fasse dans la joie et la bonne humeur! Mais est-ce que j’en suis capable, je ne sais pas. J’ai l’impression que c’est une utopie et que je rêve les yeux ouverts! ».
Tess : « Arrête d’être négatif, d’un coup! Tu gâches tout. Pourquoi est-ce que tu doutes autant de tes capacités? Quand tu étais technicien tu étais bien l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur. Alors pourquoi tout remettre en cause comme ça? ».

Crédit : Pixabay

‘Nel : « Parce que je ne suis pas manager et que je n’ai pas été formé pour ce poste-là! ».
Tess : « Et parce que tu crois que tes compétences de technicien tu ne peux pas les transposer? Tu as toujours ces compétences, tu n’as pas changé en tant que personne! Ce qui a changé c’est ton poste, mais pas toi! Donc arrête de douter de toi et voyons comment tu peux te servir de tes compétences dans ton nouveau poste! ».
‘Nel : « Pourquoi est-ce qu’avec toi ça semble plus facile? ».
Tess : « Peut-être parce que je sais ce que tu vis! Donc pour la prochaine fois, tu me fais la liste des tes compétences et de celles que tu peux utiliser immédiatement en tant que manager, d’accord? ».
‘Nel : « D’accord, je te fais ça. Je sens que je vais apprendre plein de choses avec toi! Merci. Bon! Café? ».
Tess : « Oui, avec plaisir! ».

Crédit : Plateforme Vr

Astuce : Ce n’est pas parce qu’on change de poste que nous changeons tout de suite. Nous avons acquis des compétences avant de changer de poste. Il est donc intéressant de faire un bilan de ces compétences et de voir comment les transposer et les utiliser tout de suite dans le nouveau poste. C’est simple à dire mais moins facile à faire. Pour cela vous pouvez vous faire accompagner pour votre bilan de compétences. Mais avant cela vous pouvez reprendre la fiche de votre ancien poste pour avoir une première liste des compétences acquises. Ensuite vous pouvez les comparer avec celles demandées et décrites dans la fiche de votre nouveau poste. Ainsi vous savez sur quelles compétences travailler pour être en adéquation avec le poste. Une dernière chose, que l’on oublie très souvent, vous n’êtes pas seul.e et surtout ne restez pas seul.e! Il n’est pas interdit de demander de l’aide.

Ah, je suis manager maintenant? OK, j’accepte la mission!

Hier, ‘Nel se posait beaucoup de questions et il a fini par rentrer chez lui. Il est parti….sans prévenir ni son équipe, ni celle de Tess, ni son supérieur. C’est un abandon de poste s’il ne revient pas travailler aujourd’hui. Personne n’a eu de ses nouvelles le reste de la journée. Il ne répondait pas au téléphone ni aux messages….. Sera t-il présent?

Crédit : Emeline graphisme

Ah il m’a nommé manager ce gros con? OK, j’accepte la mission. Par contre, si je fais des erreurs, il n’a pas intérêt à me faire un quelconque reproche parce que là je le découpe, je le broie, je le déchiquette, je le désosse, j’en fais de la chair à pâté!

Je vais aller prendre un café comme tous les matins, ça me fera du bien un bon café bien fort et vue l’heure, il n’y aura personne, c’est très bien parce qu’aujourd’hui je n’ai pas envie de parler alors qu’on ne vienne pas me faire chier!

Après avoir bu 3 ou 4 cafés, ‘Nel a décidé de prendre pleinement possession de sa fonction. Il n’a pas décoléré depuis la veille……et il n’a pas beaucoup dormi non plu!

‘Nel arrive à son poste et à peine est-il assis qu’un de ses collaborateurs vient lui poser une question.

Le collaborateur : « Salut ‘Nel! On ne t’a pas vu hier, on était inquiet, ca va? »
‘Nel : « Mais qu’est-ce que ça peut vous faire où j’étais? Qu’est-ce que tu veux? Et dépêche parce que là je ne suis pas disponible! »
Le collaborateur : « Eh, mais qu’est-ce qu’il t’arrive? Calme-toi! Je ne t’ai rien fait que je sache! Tu sais que tu peux me dire quand quelque chose ne va pas. Ce n’est pas parce que tu es manager maintenant que ça change notre relation. Enfin, j’espère! »
‘Nel : « Ben si, justement, ça change tout. Je ne suis plus votre pote, je suis votre manager. Alors s’il n’y a pas une urgence, tu retournes à tes machines et tu ne me fais pas chier! »
Le collaborateur :« Je savais que tu avais un sale caractère mais là tu deviens vraiment insupportable, pour rester poli. Je n’y suis pour rien dans le fait que tu sois manager. Alors ce n’est pas en faisant ton ours que tu te feras accepter en tant que manager! Tu as changé! Mais pas en bien! C’est vraiment dommage! ».
‘Nel : « Dégage! Et dis aux autres que ce n’est pas la peine de venir pleurer aujourd’hui, je ne suis pas d’humeur! ».

Crédit : Pixabay

Qu’est-ce qu’ils ont en ce moment? ils le font exprès? ils se sont donner le mot, ce n’est pas possible? J’ai du travail et là je vais m’attaquer à un putain de logiciel que je ne sais pas utiliser et déjà je sens que ça va m’énerver!

‘Nel ne sait pas utiliser un tableur et n’en n’a jamais eu l’utilité jusqu’à aujourd’hui. C’est un pur technicien, il peut souder, dessouder n’importe quel composant sur n’importe quel circuit imprimé, il peut trouver une panne et réparer une panne complexe……mais point de vue utilisation des logiciels de bureautique, c’est une autre affaire. Il a donc décidé de suivre les tutoriaux sur le tableur et les tableaux de bord.

 

Nous allons laisser ‘Nel se concentrer sur la création de son tableau de bord, ne pas le déranger……..

Astuce : l’inconnu fait toujours peur, mais tout dépend de son état d’esprit au moment d’avancer. ‘Nel n’a pas pris le temps de demander à son équipe si quelqu’un maîtrisait ou connaissait au moins les outils bureautiques. Créer un tableau de bord demande des connaissances qu’il n’a pas. A ne pas demander d’aide il risque d’être encore plus de mauvaise humeur. Ne pas hésiter à demander de l’aide, ce n’est pas une honte de ne pas savoir faire. Au contraire, en tant que manager, demander de l’aide à un collaborateur est un moyen de reconnaître ses compétences dans le domaine.

‘Nel

Je vous présente ‘Nel!

‘Nel (attention, il tient absolument à l’apostrophe devant le diminutif de son prénom, sinon, il rentre dans une furie incroyable!) est un technicien qui connaît son métier. Dépanner les clients et aider les autres, il adore ça!

Il se tient informé des nouvelles technologies, cela va de la téléphonie mobile à la l’intelligence artificielle (I.A) en passant par la robotique et tous les objets connectés.

‘Nel fait partie de l’équipe SAV dans une société d’électroménager. 32 personnes, hommes et femmes, 2 managers (Tarek et Tess) et une très bonne ambiance. ‘Nel n’hésite pas à aider un.e collègue en difficulté sur un dépannage.

Tarek, le responsable de son équipe est ce qu’on appelle un vieux de la vieille : 35 ans d’ancienneté, il avait commencé comme commercial, puis vendeur, technicien SAV et responsable d’une équipe du SAV. C’est un manager comme on les aime, bienveillant, souriant, toujours la petite phrase pour vous booster lorsqu’il sent que vous avez une baisse de moral. Le manager qui vient le matin, de temps en temps, avec les croissants. Qui ne manque pas de demander des nouvelles des enfants, qui n’oublie pas de fêter les anniversaires. Disponible, à l’écoute….le manager de rêve!

Tout le monde l’adore et le considère comme le « Papa » du SAV mais personne ne l’appelle comme ça en sa présence parce qu’il n’aimait pas ça! « je suis votre manager et pas votre père! », disait-il, en faisant semblant d’être en colère.

Nous sommes vendredi soir, dernier jour de Tarek dans la société et c’est la retraite. Une retraite bien méritée. Tout le monde a cotisé pour lui offrir un séjour pour 2 dans le grand nord canadien, son rêve. Les équipes étaient contentes pour lui mais aussi tristes de le voir quitter l’entreprise. Ah, Tarek…..il va nous manquer!

———————————————–

‘Nel n’était pas content et il en voulait au Directeur de la société : lui annoncer le vendredi midi qu’il allait prendre la place de Tarek dès le lundi, c’était vraiment abuser! Et pourquoi lui? Il y a des personnes plus qualifiées pour ça!! Il n’y connaît rien en management et il n’est pas question que ce soit Tess qui l’aide à appréhender la fonction. Autant il a adoré Tarek, autant il déteste Tess. Il trouve que depuis qu’elle est responsable d’équipe elle a changé et ‘Nel ne veut pas devenir comme elle!

Et puis il a des machines à laver, des frigos connectés à réparer. Qui va le faire à sa place? Et ses clients qu’il aimait bien, que vont-ils devenir?

Non, franchement, la semaine se termine mal et le week-end est gâché! Fait c…!

Mention spéciale : merci à Emeline graphisme pour les dessins de ‘Nel.

Ma définition du management

Pour ce le premier article de mon blog, j’aimerai partager avec vous ma définition du management. C’est le fait d’amener des femmes et des hommes à dépasser les objectifs fixés par l’entreprise en prenant en compte les caractéristiques (formation, diplômes, qualités, défauts, talents, compétences) de chacun pour assurer la pérennité de l’entreprise dans une dynamique positive de l’équipe. Le manager se doit d’être :

Leader : apporter une vision claire et optimiste des buts à atteindre.

Manager : donner les moyens nécessaires aux femmes et hommes qui composent l’équipe pour atteindre les buts fixés.

Coach : apporter le soutien psychologique et logistique à chaque personne de l’équipe pour lui permettre de dépasser ses propres intérêts pour les intérêts de l’équipe. Il assure le développement personnel de chacun et c’est le découvreur de talents de l’équipe. C’est lui qui connaît chaque membre, qui sait comment le manager doit communiquer pour assurer l’implication de chacun.

En prenant en considération ce que je viens de dire, on peut en déduire ce qui permet à une équipe et une entreprise d’être performantes :

P = LxMxC (P étant la performance).

Vous aurez ainsi compris que le manager de demain doit être tour à tour Leader, Manager et Coach et que si l’une de ces postures est ignorée, la performance est nulle.

Scroll Up