fbpx

'Nel Conseil

Laissez vos croyances limitantes de côté et osez le "Pourquoi pas?"! Je vous accompagne dans la réflexion de votre projet professionnel. Ensemble construisons la vie de vos rêves!

Quels sont nos services?

Des services adaptés à vos besoins. De la préparation mentale pour un concours ou pour vous aider à évacuer votre stress ou à visualiser la réussite de votre projet à de l'accompagnement tout simplement réfléchir sur votre projet professionnel, 'Nel Conseil est à vos côtés.

Préparation mentale

Préparation mentale

La préparation mentale n'est pas réservée qu'aux sportifs. Elle vous sert aussi à surpasser vos peurs et votre stress lors de passage d'examens ou de concours mais aussi à visualiser votre réussite dans les projets que vous menez.
Contactez-moi pour plus d'informations.

Ateliers

Ateliers

Entreprise agile, nous adaptons nos ateliers selon vos besoins. Nous avons, par exemple, créé un atelier "Positiver - Positiver sur soi" pour une entreprise dans le but d'optimiser la performance de l'équipe.
Contactez-moi pour plus d'informations.

Recrutement

Recrutement

Parce que recruter n'est pas une action à prendre à la légère, nous vous accompagnons de la création de la fiche de poste jusqu'à 3 mois après l'intégration du candidat. Contactez-nous pour plus d'informations.

Portefolio

Ce que nos clients disent de nous

Nous avons à cœur la satisfaction de nos clients. Nous sommes rigoureux dans notre sélection.

img

J'ai rencontré Lionel dans le cadre d'un atelier de communication et de cohésion d'équpe à la Plateforme VR. Il a su nous mettre à l'aise rapidement et toute l'équipe s'est prétée au jeu. En plus de nous permettre d'analyser nos propres façons de faire, les mises en situation nous ont aidé à mieux communiquer. Les retours de Lionel ont aussi permis d'identifier nos forces et nos faiblesses.

Valérie V. - Directrice adjointe Musée de la Marine de Rochefort

Derniers articles

Retrouvez dans cette section les derniers articles de notre blog.

Être à l’écoute? Qu’est-ce que ça veut dire en vrai?

En faisant des recherches sur les compétences du manager, ‘Nel a vu qu’un manager doit savoir communiquer. Comme il aime être précis, il a fait des recherches sur la communication et pour bien communiquer, il faut être à l’écoute. Il se pose donc la question de ce que veut réellement dire « être à l’écoute » des autres. Il était à l’écoute avec ses clients mais saura t-il l’être avec ses collaborateurs?
La capacité d’écoute constitue une qualité fondamentale pour un manager. Cela fait partie des principaux outils lui permettant de maîtriser la gestion de son équipe. Complexe et difficile à maîtriser, elle exige de la patience, de la tolérance et un excellent sens d’analyse et de synthèse. Il y a une grande différence entre entendre – le simple fait de recevoir une communication- et écouter, qui exige de mobiliser son esprit pour assimiler entièrement le message délivré. Ecouter demande de la concentration.

« Parler est un besoin. Ecouter est un art ». Goethe

Crédit : www.emeline-graphisme.fr

‘Nel : « Alors, voilà ce que j’ai trouvé : »

Une personne capable d’écouter attentivement peut comprendre et saisir les données d’un problème ou la complexité d’une entreprise et des rapports humains qui s’y nouent. Il faut savoir écouter attentivement et avec empathie. L’empathie est une volonté profonde de comprendre, non d’approuver. Celui qui écoute est celui qui s’enrichit. Ecouter, c’est mobiliser son esprit, se concentrer pour véritablement assimiler ce que l’autre dit, en tirer les leçons, bonnes ou mauvaises. Mais écouter c’est accepter de laisser s’altérer sa capacité de jugement.
Savoir écouter c’est le socle d’une relation de confiance.
L’écoute est une qualité qui se cultive. Chacun de nous a la fâcheuse tendance à vouloir à tout prix convaincre son entourage de la pertinence de son raisonnement, et pourtant…Prendre le temps d’écouter et d’aller à la rencontre de l’autre permet d’instaurer une relation de confiance. Chercher à découvrir les aspirations et les besoins de son interlocuteur. Lorsque vous portez véritablement votre attention sur les autres, un lien se crée, qui les amène à vous faire davantage confiance et donc, inévitablement à partager avec vous.

Crédit : www.emeline-graphisme.fr

‘Nel : « De ce que j’ai compris, pour écouter quelqu’un parler, il ne faut pas avoir de jugement ni de préjugés et se concentrer sur la personne. Je pense que je sais faire. Ensuite, voyons le reste. ».

Il est important de regarder la personne en même temps qu’on l’écoute. Observer les gestes, le langage corporel permet de vérifier si la personne est en harmonie ou non avec le contenu et le ton de son discours. Mais il faut aussi savoir mémoriser ce que votre interlocuteur pour ensuite reformuler avec vos propres mots. Ainsi vous vérifiez que vous avez bien compris le message que l’autre a voulu vous transmettre. 

‘Nel : « La reformulation, je sais faire. Je le faisais avec tous les clients que j’avais au téléphone ou en face-à-face. Comme ça on est sûr qu’on parle de la même chose. J’ai vu aussi qu’il y avait l’écoute active. C’est montrer un réel intérêt pour son interlocuteur, on lui donne le sentiment, justifié, que l’on s’intéresse à ce qu’il dit et que je l’ai compris. Je me souviens que quand un client était mécontent, le fait de reformuler avec empathie faisait redescendre l’agressivité du client au fil de la conversation. »

‘Nel : « Bon, donc je sais pratiquer l’écoute active. Ce que je sais faire avec mes clients, je sais le faire avec mes collaborateurs. J’y vois un peu plus clair et il va falloir que je m’entraine à écouter sans juger. Et si j’allais discuter avec les membres de mon équipe, histoire de les écouter un peu? ».

Crédit : Plateforme Vr

 

Astuce : Pour aller plus loin sur l’écoute et l’écoute active, je vous recommande un livre très bien de Jean Artaud que vous pouvez trouver aux éditions « Chroniques sociales » : « L’écoute – Attitudes et techniques ». A lire et relire. L’écoute est un besoin majeur pour les relations alors la prochaine fois que vous parlez avec une autre personne, écoutez-là bien, vous serez certainement étonnés comme elle peut être intéressante.

Tess, comment as-tu vécu ta prise de poste ?

Tess et ‘Nel se retrouvent à la cafétéria comme tous les matins maintenant depuis quelques semaines pour échanger et discuter tout en buvant un café. ‘Nel a fait ce qui lui avait été demandé, à savoir faire le bilan des compétences acquises et voir celles qu’il pouvait transposer tout de suite en tant que manager. Il s’est rendu compte que depuis sa prise de poste il a utilisé quelques compétences comme la communication mais pas comme il aurait fallu. Il veut donc savoir comment cela s’est passé pour Tess  à sa prise de poste.

Crédit : www.emeline-graphisme.fr

‘Nel : « Bonjour Tess! Comment vas-tu ce matin? »
Tess: « Bonjour ‘Nel! Je vais bien merci. Et toi, comment vas-tu? »
‘Nel : « Je vais très bien et j’ai fait ce que tu m’as demandé. J’ai trouvé des compétences que je pourrais utiliser tout de suite mais avant d’en discuter avec toi, je voulais savoir comment tu avais vécu ta prise de poste? ».
Tess : « Je suis contente que tu aies pris le temps de te poser et de travailler sur tes compétences. C’est un travail qui n’est pas facile mais très intéressant à faire.
Ma prise de poste? J’étais paniquée, j’ai été stressée pendant plusieurs mois parce que je voulais bien faire tout de suite. Heureusement Tarek a été un merveilleux support. Son calme et sa voix apaisante ont été réconfortant pour moi. On y est allé petit à petit, comme je le fais avec toi. »

Crédit : Plateforme Vr

‘Nel : « Oui, un peu comme moi, sauf que Tarek ne s’est pas absenté 3 jours au moment où tu avais besoin de lui! ».
Tess : « Non effectivement, mais ce n’est pas de ma faute si le directeur m’envoie en formation après ta prise de poste! Et puis un manager ne doit pas être rancunier, sinon il risque d’être malheureux et de faire souffrir son équipe! ».
‘Nel:« Bon d’accord, je n’en parle plus! Concernant ce que tu m’as demandé, j’ai travaillé sur mes compétences et j’ai une question : la communication d’un technicien n’est pas utilisée de la même manière que pourrait le faire un manager, c’est ça? ».
Tess : « Pour moi c’est la même communication mais ce n’est pas la même posture. En tant que manager tu t’adresses à tes collaborateurs comme un supérieur hiérarchique. ».

Crédit : Pixabay

‘Nel : « D’accord, donc c’est la même chose mais comme ce n’est pas la même posture, la communication doit être différente. Bien mais comment communiquer comme un manager? Comment avoir une posture de manager? Comment faire en sorte que mon équipe me voit comme un manager et pas un pote, ce que j’étais quand j’étais technicien? ».
Tess : « Pour répondre à ta dernière question, ton équipe a été plus rapide que toi là-dessus et elle a bien conscience que tu es le manager et elle attend de toi que tu agisses comme un manager! Mais cela ne l’empêche pas de te voir aussi comme un pote, en dehors de l’entreprise.« .
‘Nel : « Oui je sais qu’elle attend que j’agisse comme un manager mais je ne savais pas qu’elle ne me voyait plus comme un collègues. ».
Tess : « Maintenant que tu sais ça, quelle va être ta prochaine action avec ton équipe? ».
‘Nel : « Je vais leur parler, m’excuser de mon comportement et travailler avec eux pour que je devienne un vrai manager! ».
Tess : « C’est une très bonne idée! T’excuser montre que tu te remets en question. Leur proposer de travailler avec eux montre que tu veux les impliquer dans ta progression et donc dans la progression de l’équipe, dont tu fais toujours partie mais en tant que manager cette fois! Tu me tiens au courant? ».
‘Nel : « Bien sûr! Merci beaucoup Tess! Tu es vraiment géniale! On a bien mérité de boire un café! ».

Crédit : Plateforme Vr

Astuce : En réfléchissant sur ses compétences, ‘Nel a compris qu’il avait mal agi jusqu’à maintenant avec son équipe. Le fait qu’il en ait conscience montre qu’il s’est remis en question. Il veut s’excuser de son comportement auprès de son équipe et c’est une très bonne chose. Le manager est un être humain avant tout et, comme ses collaborateurs, il a ses qualités et ses défauts. Se remettre en question et s’excuser quand c’est nécessaire n’est pas signe de faiblesse, au contraire, c’est une qualité que tout manager devrait avoir. Cela permet de mettre les choses à plat et d’avancer vers de meilleures relations. Qui dit bonnes relations avec son équipe peut dire motivation et implication pour tout le monde (équipe et manager).

Transposer des compétences….comme si c’était facile!

Le dernier échange entre Tess et ‘Nel a fait réfléchir ‘Nel sur les compétences qu’il a acquises pendant ses années en tant que technicien. Compétences qu’il doit lister et voir quelles sont celles qu’il peut utiliser tout de suite en tant que manager. Comme il ne connaît pas toutes ses compétences ou qu’il ne sait pas mettre de nom dessus, ‘Nel a décidé de reprendre sa fiche de poste de technicien pour en avoir la liste. Ensuite, il a pris la fiche de poste du manager pour faire de même et comparer avec ses propres compétences…..

Crédit : www.emeline-graphisme.fr

J’ai passé un temps fou à savoir quelles compétences j’avais en tant que technicien. Je ne pensais pas qu’il y en avait autant. N’empêche que le fait de savoir qu’on a autant de compétences professionnelles c’est rassurant. Au moins, pendant 10 ans, j’ai évolué et j’ai appris beaucoup de choses mais ça ne veut pas dire que je sais tout sur le métier de technicien SAV.

Après avoir regardé le compétences demandées pour un manager, j’avoue que je n’ai pas trouvé de compétences techniques comme je le pensais et surtout comme je le comprenais en tant qu’ancien technicien. Par exemple j’ai trouvé que le manager devait avoir 6 compétences clés : 

Crédit : Pixabay

  • La communication : elle représente 90% du temps dans la gestion de l’équipe. On peut dire que j’ai vraiment mal commencer à ce niveau là!
  • Le leadership : Il va falloir que je fasse plus de recherches sur le leadership.
  • La gestion d’équipe : coordonner les membres de l’équipe, maintenir un esprit d’équipe, résoudre des problèmes relationnels…je ne sais pas faire!
  • La négociation : alors là! je sais négocier avec un client par rapport à sa demande, mais avec une équipe, ce doit être autre chose!
  • L’organisation : euh…je sais l’organiser en tant que technicien mais comme manager, c’est autre chose.
  • La gestion des risques : anticiper et prévoir les problèmes techniques ou relationnels. Techniques, OK mais relationnels, c’est une autre histoire. Et concernant le relationnel, je ne peux pas me comporter maintenant avec eux comme quand j’étais technicien.

Crédit : www.emeline-graphisme.fr

Bon, tout ça pour dire que ce n’est pas facile de transposer ses propres compétences sur un nouveau poste. Par exemple, communiquer avec ses clients ce n’est pas pareil que de communiquer avec son équipe. Les attentes ne sont pas les mêmes malgré le fait qu’au final les 2 doivent être satisfaits. Je verrai demain avec Tess comment elle a vécu la transition et ce qu’elle a mis en place pour y arriver. Je sais que je ne pourrai peut-être pas faire la même chose parce que je ne suis pas elle et son équipe n’est pas la mienne mais je devrai pouvoir m’adapter. C’est peut-être celle-ci la toute première compétence d’un manager : s’adapter!

 

Crédit : Plateforme Vr

Astuce : Parfois des compétences peuvent se ressembler d’un poste à un autre. Mais ce n’est pas parce qu’une compétence se retrouve dans les 2 postes qu’elle est utilisée de la même manière. Cette fois-ci ‘Nel a raison de dire que de s’adresser à ses clients ce n’est pas la même chose que de s’adresser à son équipe ou aux membres de celle-ci. Les objectifs ne sont pas les mêmes pour chaque catégorie, même si le but final est la satisfaction du ou des interlocuteurs.
Mais voir comment il est possible d’utiliser ses compétences permet de réfléchir sur soi-même. Comment les mettre en place pour que l’équipe et le manager se sentent bien est un travail difficile mais très intéressant!

 

Scroll Up